Image default

Comment limiter les effets néfastes de la digitalisation sur l’environnement ?

Rate this post

L’usage des technologies digitales a des impacts négatifs sur l’environnement. Il est de ce fait utile de mettre en place des mesures adaptées pour limiter les effets néfastes de la digitalisation et sensibiliser les différents acteurs concernés, particuliers comme professionnels. Les agences de production marketing peuvent actuellement disposer de ressources technologiques liées à cette activité de sensibilisation.

Digitalisation et pollution

De nombreux ménages profitent des fonctionnalités avantageuses des appareils technologiques. Il en est de même au niveau du monde professionnel, où les ressources digitales sont fortement sollicitées grâce aux apports favorables générés, notamment en ce qui concerne l’optimisation de la performance et la diminution de la lourdeur des tâches.

Et pourtant, l’univers du digital entraîne des conséquences polluantes sur l’environnement. En effet, près de 5 % des gaz à effets de serre dans le monde sont émis par l’usage des appareils numériques. L’utilisation massive de l’électricité à travers les activités sur le web et du big data n’est pas en reste. Ce qui va générer une importante transmission de carbone. D’autant plus que le volume des activités polluantes va être de plus en plus important, à cause de l’usage quotidien des appareils numériques au sein des ménages et des entreprises.

Vérifier les activités polluantes des différents acteurs

Des mesures doivent être prises pour les professionnels qui usent massivement des équipements digitaux. En effet, la mesure de l’impact écologique du numérique auprès de certains utilisateurs doit faire partie des stratégies de contrôle et de réduction de la pollution créée par le digitale.

Pour ce faire, il peut être utile de créer des outils permettant de quantifier l’empreinte carbone des entreprises de communication, comme le domaine de l’affichage, du cinéma, de la radio et de la télévision. Ceci s’ajoute aux services de print management. Il y a également l’outil Google PageSpeed Insights, qui fait partie des solutions en ligne pour estimer les conséquences des activités sur le web. Cet outil a été conçu pour optimiser la performance des sites internet afin de limiter les effets écologiques.

Sensibiliser les utilisateurs

Il est aussi utile de sensibiliser les utilisateurs afin que les contrôles et les mesures prises soient idéalement adoptés. Des formations relatives à ce sujet sont aujourd’hui disponibles au sein des grandes écoles.

Les utilisateurs d’appareils numériques et d’Internet, comme les fournisseurs de supports de communication doivent être responsabilisés. Les internautes pourront commencer par une désactivation de la lecture automatique des vidéos et les propriétaires de site Internet pour choisir des formats d’images et de pages rapidement affichables.

Autres articles

Bâche publicitaire, quel impact pour l’annonceur ?

Claude

Eric Duval, un exemple de réussite à la Française

Chic Chicken

Quelques conseils pour choisir un standiste pour un salon professionnel

sophie

Comment créer une entreprise de service à la personne ?

Claude

De bons conseils pour choisir un aspirateur

Claude

Déménagements et garde-meubles dans la région lausannoise

Chic Chicken

Quelques trucs pour tirer profit des placements sur le forex au Koweit

Chic Chicken

La segmentation est indissociable de la stratégie marketing de l’entreprise

sophie

Pourquoi faire appel à un photographe professionnel ?

Journal

Leave a Comment